Un mercredi par mois je suis une mère indigne. Je ne vais pas au travail. Mes enfants sont chez la nounou. Je ne pense qu'à moi (sauf quand mon cerveau se met en mode "Monica Geller", c'est-à-dire en dingo du ménage).

Cette semaine contenait mon mercredi de mère indigne et depuis Noël je savais que ce mercredi 18 janvier serait celui où je dompterai LE cadeau magique de Noël = la Surjeteuse.

Je suis partie le matin, direction Mondial Ti****... le seul magasin de la région à vendre du tissus... et ça fait peine. J'ai fouillé un moment, puis mes yeux se sont portés sur un jersey épais gris foncé, parfait je venais pour ça. J'ai demandé à la vendeuse si ce rouleau avait des frères d'autres couleurs. Non. Et du sweat. Renon. Bon dans la région de Valence on est vraiment mal achalandé !

Je choisis mon modèle, ce sera la robe D du SDB2 sans les manches, parfaite pour un apprentissage.

Armée de mon DVD Brother, un oeil sur l'écran l'autre sur la bête, j'ai passé tous les fils.

Je couds les côtés de la robe. Bouchée béate d'admiration. Hallucinant ce qu'une machine peut faire (oui je suis assez facilement en admiration).

Je passe la robe, et là c'est juste horrible, un sac à patates, ni une ni deux, coup de ciseaux en bas, dans l'encolure. Avec les chutes je fais un bas plus serré et donc deux plis devant et derrière. Un col légèrement montant.

Voilà. Ravie. Un haut à large encolure, à porter avec un t-shirt en dessous.

jerseyface

jersey3_4

jerseydos

Haut tiré du modèle D, SDB2, jersey gris foncé